mercredi 5 septembre 2012

« Le Crabe aux pinces d'or » d'Hergé (1941)

    Un marin est retrouvé mort. Sur lui : un bout de papier, sur lequel est griffonné Karaboudjan. Ce bout de papier provient de l'étiquette d'une boîte de crabe. Et voici que ce bout de papier arrive entre les mains de Tintin... Qui se lancera à la recherche de trafiquants d'opium et finira au Maroc, après avoir rencontré un singulier personnage : le fameux Capitaine Haddock, marin au long cours... un peu trop porté sur la bouteille. « Le Crabe aux pinces d'or » nous réserve donc de l'aventure, du mystère, la naissance d'une longue amitié, du dépaysement, de l'exotisme... C'est un album charnière des aventures de Tintin, puisqu'on y fait la connaissance d'un protagoniste qui sera de premier plan tout au long des 14 albums suivants. On y retrouve aussi des vieilles connaissances, pour le meilleur comme pour le pire. Le scénario du « Crabe aux pinces d'or » prend une fois de plus la forme d'une enquête, mais elle est trépidante et nous tient en haleine à mesure que l'on tourne les pages. Pari réussi donc, une fois de plus, pour Hergé qui nous livre là un album plein d'humour et de fantaisie.

[4/4]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...